Les 10 tendances du digital en 2020

Le secteur du digital est un secteur qui évolue constamment, c’est un univers très large qui englobe de nombreuses choses (réseaux sociaux, moteurs de recherche, etc.). Si vous êtes une entreprise et que vous souhaitez vous développer sur internet de la meilleure façon possible il est donc très important d’être à jour des dernières tendances. Voici donc la liste des 10 tendances digitales en 2020 qui sont articulées essentiellement autour des médias sociaux mais pas que ! 

Les médias sociaux

Les médias sociaux sont devenus depuis quelques années une place importante pour promouvoir sa marque car ils offrent une grande visibilité. Mais alors avec quels moyens pourrez-vous vous démarquer en 2020 face à vos concurrents ? 

1. Le microcontenu

Ce type de contenu correspond à des vidéos courtes. Instagram favorise le microcontenu car il limite la durée des story ainsi que celle des publications vidéo afin que le contenu proposé soit rapide à regarder et que l’utilisateur en consomme beaucoup à la suite sans vraiment s’en rendre compte. C’est le cas également pour l’application Tiktok qui fait fureur depuis le début du confinement. Les vidéos présentent sur la plateforme sont essentiellement des vidéos amusantes ou pour se divertir et les marques ne sont pas trop présentes mais cela pourrait certainement se développer prochainement étant donné l’ampleur que prend la plateforme. 

Les vidéos courtes ne sont pas le seul type de microcontenu, il y a également les citations qui sont contenues dans des publications. La petite taille de la publication ne permet en effet pas d’y incorporer de très longs textes, ce qui permet à l’internaute de lire rapidement la publication

Une nouvelle forme de microcontenu est également apparue, il s’agit de contenus ayant l’aspect d’un carrousel. Ce type de contenu fonctionne très bien sur l’audience car il amène beaucoup d’engagement de la part des internautes (commentaires et partages). Les carrousels ont un but éducatif car ils permettent de mieux informer les internautes avec plus de slides. 

De plus, tous ces contenus se consomment plus facilement sur mobile, il est donc important de s’adapter au mobile-friendly

 

2. Le contenu interactif

Il s’agit de tout contenu qui permettrait à l’internaute d’interagir. Cela comprend les lives qui sont des vidéos diffusées en direct durant lesquels les internautes peuvent poser des questions ou laisser des commentaires en temps réel, les sondages dans les posts qui demandent souvent aux internautes de donner un avis, il en est de même pour les sondages dans les story ainsi que dans les publicités notamment du Instagram. De plus, Facebook souhaite ajouter une nouvelle fonctionnalité aux publicités, les publicités en réalité augmentées, il sera possible désormais d’essayer des lunettes virtuellement directement depuis la publicité par exemple. 

3. Le social commerce

De quoi il s’agit ? C’est le fait d’utiliser les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Pinterest, etc.) comme moyen ou outil pour promouvoir et vendre des produits et services. Les publications qui contiennent un produit tagué sont considérées comme du commerce social. Instagram shopping permet par exemple de taguer un ou plusieurs produits sur une même image, vidéo ou story. Ce type de contenu fonctionne très bien car des études montrent que les utilisateurs des réseaux sociaux ont de plus en plus tendance à interagir avec des publications contenant un produit tagué. Le fonctionnement du social commerce est aujourd’hui le suivant : l’utilisateur découvrir un produit sur une publication, il clique alors sur le tag et le produit apparaît. Pour l’acheter l’utilisateur doit simplement cliquer sur ‘en savoir plus’ et le site marchand du produit apparaît. De là, l’utilisateur peut facilement passer sa commande. Ce type de fonctionnement pourrait bien changer avec l’arrivée d’Instagram Checkout. Avec cette nouvelle fonctionnalité, le processus d’achat deviendra encore plus simple puisque l’utilisateur n’aura pas besoin de changer de plateforme pour effectuer son achat, il pourra le faire directement depuis le réseau social. Cela pourrait donc être une réelle opportunité pour les marques car elles pourraient vendre leurs produits bien plus simplement et rapidement. 

Les influenceurs jouent également un rôle très important dans le social commerce. En effet, ils collaborent avec des marques et font ensuite la promotion de leurs produits en les taguant sur leurs publications. Comme ils ont un nombre important d’abonnés et une influence sur eux, les ventes s’envolent très souvent. 

 

4. Linkedin

Linkedin c’est le réseau social professionnel qui dispose d’un nombre d’inscrits inférieur à Facebook ou Instagram mais qui dispose d’un grand potentiel. Désormais les professionnels développent leur marque sur Linkedin en proposant des inforgraphies, des vidéos, des microcontenus, etc. Linkedin s’est donc développé ces dernières années et a beaucoup évolué en proposant des fonctionnalités souvent semblables à celles de Facebook mais cela fonctionne. 

5. Le contenu généré par les utilisateurs

Une très grande majorité des consommateurs fait confiance aux avis clients. Les potentiels futurs acheteurs préfèrent donc se référer aux avis des clients de la marque plutôt qu’à ce que peut leur dire la marque elle-même. Sur Instagram cela est très fréquent, les marques repostent régulièrement les photos Instagram de leurs utilisateurs. Cela se fait généralement via les stories Instagram. Les marques misent également beaucoup sur l’utilisation de leurs produits sur leurs clients. En effet, de nombreux programmes sportifs vont publier les transformations de leurs clients par exemple. Cela met en confiance et pousse les potentiels futurs autres clients à acheter leurs produits. Cet outil marketing est un véritable avantage pour les entreprises car il ne représente pas de coût mais seulement du temps à consacrer pour republier les posts. 

6. La télévision des réseaux sociaux

La télévision n’est plus vraiment regardée par les jeunes de nos jours, alors une nouvelle forme de télévision se développe. Les IGTV en font parties, il s’agit de vidéos destinées aux utilisateurs d’Instagram qui sont publiées uniquement au format vertical. Ces vidéos sont de plus longues durées et permettent de proposer du contenu plus en détail. De plus en plus de marques utilisent donc les IGTV car elles font parties d’une catégorie à part entière avec les publications et les identifications et sont donc simples à retrouvées. 

La plateforme Watch, hébergée sur Facebook, propose également des vidéos ressemblant à la télévision. Il est en effet possible pour les internautes de créer des émissions qui seront ensuite visionnées par les abonnés. Même si cette plateforme n’a pas encore le succès escompté Facebook souhaite la maintenir et la faire évoluer afin de peut-être à terme devenir un sérieux concurrent de Youtube. 

 

7. La publicité sociale

La publicité sociale est un terme utilisé pour désigner la publicité sur les médias sociaux. La tendance qui se distingue est l’automatisation de ces publicités qui progresse

Sur Facebook la publicité sociale prend la forme de POWER5, 5 tactiques à utiliser selon eux. 

Facebook pense tout d’abord que son algorithme sera plus qualifié qu’un humain pour cibler votre client idéal. Il incite donc les annonceurs à passer moins de temps à créer et optimiser leurs campagnes mais plus de temps à réfléchir sur leur stratégie et leurs contenus créatifs

De plus, depuis février 2020, l’optimisation du budget de votre campagne est automatique et c’est Facebook qui se charge de répartir le budget de votre campagne au sein de vos ensembles de publicités. 

Concernant l’option des placements automatiques, la firme encourage les annonceurs à la conserver afin que son algorithme choisisse à votre place où diffuser vos publicités. 

Il y a également les publicités dynamiques qui consistent à montrer aux personnes que vous ciblez les produits de votre catalogue de façon automatique, sans qu’elles aient forcément consulté votre site. 

Pour finir, le contenu créatif dynamique qui permet de tester facilement plusieurs variations d’une image/vidéo, titre, accroche, description du lien et appel à l’action. Facebook crée donc les publicités, à votre place, à partir des ressources que vous lui fournissez. 

L’automatisation des publicités n’est pas près de s’arrêter sur ce réseau social puisque la firme a lancé récemment une nouvelle fonctionnalité permettant d’ajouter jusqu’à 5 options différentes pour le texte, le titre et la description de votre publicité. 

Quant au coût de ces publicités il risque très probablement d’être plus élevé. En effet, le nombre d’annonceurs sur les réseaux sociaux ne fait qu’augmenter. De ce fait il y a un nombre très important de publicités sur ces plateformes et pour apparaître il faudra donc que les entreprises dépensent plus. 

 

Le marketing d'influence

8. La montée en puissance des micro-influenceurs

Pour qu’une marque puisse espérer vendre ses produits via les influenceurs il faut que leur taux d’engagement soit important. Or, on sait que les taux d’engagement des influenceurs diminuent à cause du nombre trop important de posts sponsorisés sur Instragram. Pour cela, les marques doivent donc viser les influenceurs qui ont un taux d’engagement plus élevé : il s’agit souvent des micro-influenceurs. Ce type d’influenceurs sont très intéressants pour les marques pour de multiples raisons. Tout d’abord, ils vous coûteront bien moins cher puisqu’ils vont être sollicités par un nombre moins important de marque que les gros influenceurs. De plus, les communautés des micro-influenceurs sont plus petites et ciblées et elles leur font plus confiance ce qui peut donc plus facilement pousser l’abonné à l’achat. Ils sont plus proches de leurs abonnés ce qui veut dire que lorsqu’ils font la promotion d’un produit, il y a plus de chance pour que les abonnés deviennent clients de la marque. Un micro-influenceur est considéré comme tel lorsque sa communauté se situe entre 1000 et 100 000 personnes.

Le référencement naturel (SEO)

9. Les nouveautés et les potentielles évolutions en SEO

Les résultats de recherche évoluent et votre trafic organique risque de diminuer notamment avec l’arrivée du nouvel algorithme de Google : BERT. Mais l’évolution principale sera celle de la recherche vocale qui va se développer. 

Le nouvel algorithme de Google : BERT

Les autres tendances de 2020

10. L'intelligence artificielle

Il s’agit là par exemple des assistants vocaux (Siri, Google Assistant, Alexa, Cortona, etc.) toutes ces intelligences seront très probablement bientôt incorporées aux stratégies digitales des entreprises. Tout comme les chatbots qui sont des robots qui conversent avec vous sur les réseaux sociaux. Ils ont de nombreux avantages car ils peuvent répondre aux internautes 24H/24, permettent d’obtenir une réponse rapide en cas d’urgence, des réponses détaillées ou des explications, de payer une facture, d’acheter un produit, etc. En 2020, les entreprises vont donc développer des chatbots pour améliorer leur service client. 

 
Fermer le menu
Call Now Button Nous Appeler