Nouvelles mesures : la publicité vidéo sur Chrome

Google a annoncé qu’il y aurait moins de publicités vidéo intrusives sur son navigateur Chrome. Et cela prendra effet à partir du 5 août 2020. De plus, le géant du numérique souhaite bloquer trois types de publicité. Dans cet article, nous allons vous expliquer en détail les objectifs et les modalités de la nouvelle réglementation de cet acteur du digital.

Quels types de publicités vidéo seront bloquées ?

Le géant Google a annoncé que sa nouvelle réglementation s’appliquera à 3 types de publicités vidéo dites intrusives. En effet, sur les plateformes de streaming de vidéos, il y aura des limites pour ces publicités.

Le premier type de contenu publicitaire bloqué est la publicité qui a une longueur de plus de 31 secondes qui est jugée trop longue par Google. Elle est diffusée avant une vidéo et on ne peut pas la désactiver. Ce qui peut être gênant pour les utilisateurs.

Le deux type de contenu de vidéo publicitaire est la publicité qui est diffusée au milieu de la vidéo que vous regardez et qui a une durée variable et cela peut ralentir l’expérience utilisateur (UX).

Le dernier type de contenu publicitaire est la publicité sous forme de bannière comme des images ou des textes qui se positionnent en haut du lecteur de la vidéo et qui prennent alors 20% du contenu vidéo.

Google Chrome a pour ambition d’optimiser l’expérience utilisateur sur son navigateur. Le but est de favoriser l’activité sur le net des utilisateurs. Mais cela peut être un frein pour les plateformes de streaming qui utilisent la publicité pour faire du profit.

Les conséquences de ces mesures

Tout d’abord même la plateforme de streaming vidéo Youtube, du groupe Google n’échappera pas à la règle. Une des conséquences est que les sites web devront s’adapter à ces restrictions imposées par le navigateur Chrome. C’est un sondage conçu à partir de 45000 d’individus sondés. Les sites web ont jusqu’à 6 mois pour enlever les types de publicités interdits par Google. Par la même occasion, le géant du web avec cette nouvelle réglementation a pour ambition de diminuer le nombre de bloqueurs de publicités en concevant son propre bloqueur. Les extensions de blocage de pub se veulent être un frein pour les annonceurs et les sites web qui hébergent ses annonces de publicités. Le logiciel Adblock est le plus célèbre des outils de blocage de publicités et cette application bloque énormément d’annonces et ce n’est ni dans l’intérêt de Google, ni de celui des publicitaires. D’ailleurs, on retrouve un bon nombre de ces logiciels sur Google Chrome Webstore.

D’ailleurs, ces règles ont été préconisées par l’association Coalition for Better Ads dont Google en est membre. De ce fait, Google a comme objectif de lutter conséquemment contre les publicités trop intrusives afin d’optimiser au mieux l’expérience utilisateur. Cette association a vu le jour après l’apparition de nombreux logiciels contre les publicités intrusives. Ainsi, cette association détermine quels sont les contenus publicitaires passables pour les internautes. Si un site web ne respecte pas les conditions imposées par Google, son bloqueur peut lui bloquer tout son contenu publicitaire.

C’est pour cette raison que Google insiste sur le fait que les entreprises respectent ses standards de publicités sur Internet comme le display et les campagnes vidéo.

La plateforme de Google, Youtube, diffuse une multitude de vidéos et a un grand nombre d’utilisateurs, de ce fait, beaucoup d’annonceurs publicitaires proposent des publicités sur cette plateforme. Youtube est très apprécié des internautes, il sera également régulé au niveau de la publicité concernant les formats intrusifs.

Conclusion

Pour conclure, Google a pris des dispositions pour éviter les publicités trop intrusives sur les plateformes et les sites web qui proposent de la vidéo. Le but étant d’optimiser au mieux l’expérience des utilisateurs sur son navigateur web.

Fermer le menu
Call Now Button Nous Appeler